Fin du confinement : mesures recommandées par le ministère du Travail

Le 3 mai 2020, le ministère du Travail a publié un protocole traitant des mesures recommandées pour la fin progressive du confinement prévue à partir du 11 mai. Ce document est disponible en ligne.

Le ministère du Travail rappelle les gestes barrières (par exemple, se laver les mains régulièrement, se sécher les mains avec du papier/tissu à usage unique, éviter de porter des gants) et les mesures de distanciation physique (par exemple, ne pas se serrer la main, ne pas s’embrasser pour se saluer, distance physique d’au moins 1 mètre – 4m² sans contact autour de chaque personne) et donne des conseils concernant la gestion des locaux (par exemple, ventiler régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées pendant quinze minutes, désinfecter régulièrement les objets et surfaces manipulés, y compris les installations sanitaires).

Lire la suite

Billet D’humeur/Billet D’humour: Le Virus Flambe….L’europe Chauffe!

Alors que les alertes se faisaient nombreuses quant à la fragilité de l’Europe au regard du risque de dépendance à l’égard des investissements étrangers, les mesures de filtrage jusqu’alors mises en œuvre tenaient plus du vœu pieux que du sérieux.

Le Communiqué de Presse du 25 mars 2020 relatif aux orientations pour la protection des technologies et actifs critiques[1] est édifiant« Comme dans toute crise, […..],

Lire la suite

Publication controversée du décret portant création de la base de données « DataJust » : vers une justice prédictive en matière d’évaluation du préjudice corporel ?

Décret n° 2020-356 du 27 mars 2020 portant création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « DataJust », publié au JORF du 29 mars 2020

Égaré au sein des nombreuses mesures adoptées durant la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, il faut signaler le décret n° 2020-356 du 27 mars 2020 créant un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « DataJust », publié au Journal Officiel le 29 mars 2020.

Lire la suite

BREXIT : point d’attention au moment de signer un contrat – la juridiction compétente en matière contractuelle

Le BREXIT, en tant qu’il constitue l’unique exemple actuel d’activation de l’article 50 du traité sur l’Union européenne, a indéniablement suscité les plus vifs débats au sein de la sphère juridique. Le Royaume-Uni devant désormais être appréhendé comme un Etat tiers, les questions de la juridiction compétente pour connaitre d’un différend contractuel et de la loi applicable pour résoudre ce différend[1], revêt une importance majeure, eu égard aux enjeux économiques et juridiques à l’épreuve.

Lire la suite

La mise à disposition de salariés: un outil pour faire face à l’épidémie de COVID-19

Le ministère du Travail met en avant, depuis le début du mois d’avril 2020, comme outil complémentaire de lutte contre la crise liée au COVID-19, la mise à disposition temporaire de salariés entre deux entreprises.

Ce dispositif permet à une entreprise dont les salariés seraient inoccupés et accepteraient d’être mis à disposition sur la base du volontariat, et à une  entreprise relevant des activités essentielles à la vie de la Nation, confrontée à un manque de personnel de recourir à une convention de mise à disposition.

Lire la suite

Law and Climate Change: the Paris Agreement grounds plans for a third runway at Heathrow Airport

The fight against climate change has increased in the last years. The latest development was in the English Court of Appeal, which handed down a judgment on 27 February 2020, ruling the plans for the Heathrow third runway illegal, as they did not take into account the UK’s commitments to reduce greenhouse gas emissions under the Paris Agreement.[1]

Paris Agreement

The law regulating climate change is not a recent development.

Lire la suite

Le Trust anglo-saxon et le droit français

Le trust anglo-saxon a longtemps été un mécanisme absent du droit français. Ce dernier a cependant dû, avec la globalisation des échanges et du droit, s’adapter et reconnaître l’existence et les effets du trust sur le territoire français.

Le droit français a ainsi introduit la fiducie, comme un trust à la française, mais a aussi évolué dans son approche des effets en France des trusts étrangers.

Lire la suite

Impacts du COVID-19 en matière de droit des sociétés : précisions concernant les incidences de l’ordonnance relative à la prorogation des délais échus pendant la période juridique protégée

Mise à jour au 17 avril 2020

Pour mémoire, l’état d’urgence sanitaire est instauré, à ce jour, du 24 mars au 24 mai 2020 et la « période juridique protégée » est fixée du 12 mars au 24 juin 2020.

En vertu de l’ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020, tout acte, recours, formalité, inscription, déclaration, notification, publication qui aurait dû être accompli pendant la période juridique protégée « sera réputé avoir été fait à temps s’il a été effectué dans un délai qui ne peut excéder, à compter de la fin de cette période, le délai légalement imparti pour agir, dans la limite de deux mois ».

Lire la suite

COVID-19 : Impact on contracts

Due to the Covid-19 pandemic, the French Government has adopted Order No. 2020-306 of 25 March 2020 as amended and completed by Order No. 2020-427 of 15 April 2020, which aims, amongst other things, to suspend certain penalty mechanisms for breach of contract and to extend the time limits relating to contract termination and renewal.

Article 4 of the Order provides that in the event of a breach of contract occurring between 12 March 2020 and the date falling one month after the end of the state of Health Emergency (the “Protected Period“), the affected party will not be able to claim penalty payments or to benefit from penalty clauses, resolution clauses and acceleration clauses intended to sanction such a breach.

Lire la suite

Impacts du COVID-19 en matière de distribution de dividendes

En application de la loi d’urgence n° 2020-290 du 23 mars 2020, qui a instauré un état d’urgence sanitaire du 24 mars au 24 mai 2020, le gouvernement a légiféré en matière de droit des sociétés, notamment s’agissant des approbations des comptes (ordonnance n° 2020-318 du 25 mars 2020) et des réunions des organes sociaux (ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020).

Aucune des mesures prises par ces ordonnances ne concerne les distributions de dividendes alors que, paradoxalement, ces distributions constituent l’un des points majeurs sur lesquels les actionnaires/associés sont amenés à statuer lors de l’approbation des comptes annuels, lorsque ce ne sont pas les organes de direction qui usent de la faculté de distribuer des acomptes sur dividendes.

Lire la suite

LexBlog