2017 s’achève avec son lot de drames, d’amour, d’espoir, de prières, de joies, de peines et puis de blues.

Trois tristes nouvelles en quelques jours : les disparations de Johnny Hallyday, Jean d’Ormesson et une nouvelle enquête internationale qui confirme la baisse des compétences en lecture et compréhension des écoliers français.[2] Soyons vigilants ; à Marnes-la-Coquette comme à Saint-Fargeau, c’est sur les bancs de l’école et dans les livres que l’avenir se prépare. Pas de salut sans lecture, éducation, pensée, culture. Hannah Arendt nous rappelle que c’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal.

Après la rue de Valois, Audrey Azoulay a trouvé refuge place de Fontenoy. La nouvelle déléguée générale de l’Unesco a rendu hommage à Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d’Ormesson, qui fut secrétaire général de la maison : « un humaniste, un amoureux de la langue, un écrivain irrévérencieux, un journaliste malicieux ».

A l’image de Jean d’Ormesson, restons positifs, optimistes, à l’écoute d’autrui et ouvert sur le reste du monde. L’Unesco manque de moyens, mais pas d’ambition. Son acte constitutif met la barre très haut : « Contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples ». En version courte, « Construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ».

En 2018 et 2019, avec l’Unesco, nous célébrerons le 100e anniversaire de la naissance d’Alexandre Soljenitsyne, le 200e anniversaire de la naissance de Clara Schumann, le 250e anniversaire de la naissance d’Alexander von Humboldt, le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci et du tour du monde de Magellan, sans oublier le 700e anniversaire de la création des Archives de la Couronne d’Aragon. Mais il faut se garder de tout ethno-centrisme ou occidentalo-nombrilisme. « …Les mots ne sont jamais les mêmes / Pour exprimer ce qu’est le blues… »

En 2018 et 2019 l’Unesco sera associée à de nombreux autres anniversaires. Moult penseurs, artistes et pédagogues de tous horizons, seront honorés. Surement des pistes, exemples, méthodes (syllabique ? globale ? semi-globale ? ou syldavo-moldave ?) à suivre ou creuser pour Jean-Michel Blanquer, notre ministre de l’Education nationale. Il est urgent de rattraper le temps, les écoliers, et les pédagogues perdus, qui ‘s’aiment’ à tout vent …

-100e anniversaire de la naissance de Kamphol Vacharaphol, pédagogue (Thaïlande),
-100e anniversaire de la mort de Milan Rastislav Štefánik, scientifique, astronome, météorologue, aviateur, voyageur, défenseur de la démocratie, humaniste et diplomate (Slovaquie),
-100e anniversaire de la naissance de Vasyl Sukhomlynsky, pédagogue (Ukraine),
-100e anniversaire de la fondation des institutions nationales lettones pour la culture, l’éducation et la science,
-150e anniversaire de la naissance de Sagymbay Orozbakov, chanteur épique (Kirghizistan),
-150e anniversaire de la naissance de Soghomon Soghomonian (également connu sous le nom de Komitas Vardapet), compositeur, ethnomusicologue, chercheur et chanteur (Arménie),
-750e anniversaire de l’apogée d’Alaa Uddine Ali Ibn Abi al-Hazm al-Qurashi, surnommé Ibn al-Nafis, scientifique et savant (République arabe syrienne),
-850e anniversaire du début de la carrière de Shahab al-Din Yahya ibn Habash Suhrawardi, philosophe et mystique (République islamique d’Iran),
-950e anniversaire de l’écriture de Kutadgu Bilig par Yusuf Khass Hajib (Sagesse de la
gloire royale
) (Turquie).

Savoir, c’est se souvenir...  Jules Renard disait que le vrai bonheur serait de se souvenir du présent. Jean d’Ormesson n’avait pas la nostalgie triste. Il allumait des feux de Bengale sous les pieds des nigauds. Johnny allumait le feu !

Squire Patton Boggs, le bureau de Paris et l’équipe éditoriale de La Revue, vous remercient de votre fidélité.

Nous vous adressons nos meilleurs vœux de santé, bonheur et réussite pour la nouvelle année 2018 !

 
Bonne année, Happy new year, Frohes neues Jahr, Feliz ano, سنة جديدة مباركة
с новым годом, Feliç any nou, Godt nytt år, baxtli yangi yil,
šťastný nový rok
2018 !

<img id=”img-18803675-22851595″ src=”https://larevue.squirepattonboggs.com/photo/art/default/18803675-22851595.jpg?v=1512985811″ alt=”« Savoir, c’est se souvenir » [1]
(Jean, Johnny, Jean Michel, Audrey et les autres)” title=”« Savoir, c’est se souvenir » [1]
(Jean, Johnny, Jean Michel, Audrey et les autres)” />

 

 


[1] Aristote
[2] Enquête du Programme international de recherche en lecture scolaire (Pirls), réalisé en 2016 auprès des élèves de 50 pays à la fin de leur quatrième année de scolarité obligatoire (CM1 pour la France). La France se classe 34eme, tout juste dans la moyenne mondiale, mais avant-dernière en Europe. 14 points de perdus entre 2001 et 2014.
La Russie, Singapour, Hongkong, l’Irlande et la Finlande caracolent en tête du classement.