Les “Year-Ahead Predictions 2018” d’AT Kearney : https://www.atkearney.com/web/global-business-policy-council/article/?/a/year-ahead-predictions-2018

Voici la liste des 10 évènements significatifs pour 2018, identifiés par AT Kearney et des extraits des explications données.

1 – La suprématie quantique sera atteinte.

À savoir qu’en 2018, nous franchirons un seuil crucial, connu sous le nom de « suprématie quantique », quand les capacités d’un ordinateur quantique surpassent le superordinateur non-quantique le plus puissant jamais construit

2 – Des négociations difficiles augmenteront le risque d’un Brexit dur au début de l’année 2019.

En 2018, les négociateurs du Brexit feront des progrès mais pas assez pour empêcher un possible « Brexit dur » en mars 2019 avec le délai d’expiration de l’article 50, prolongeant l’incertitude qui pèse sur les entreprises et les particuliers.

3 – La technologie de reconnaissance faciale deviendra omniprésente.

Elle est d’ors est déjà utilisée pour des finalités assez inattendues. En 2018 la prise de conscience et l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale vont augmenter considérablement, en s’appuyant sur les progrès significatifs déjà réalisés. La technologie s’étendra rapidement, affectant de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Peu d’entre nous seront même conscients que nous sommes « reconnus » par la technologie de reconnaissance faciale. Cela soulèvera des préoccupations en matière de vie privée et de sécurité, et de nombreux débats quant à l’utilisation de la reconnaissance faciale à des fins de surveillance et de sécurité nationale.

4 – La menace de l’État islamique se métastasera en Asie du Sud-Est, en Afrique et ailleurs.

Les importantes pertes territoriales de l’État islamique en Irak et en Syrie en 2017 vont accélérer la métastatisation de ses bases d’opérations en 2018. Trois zones géographiques se distinguent. La première est l’Afrique du Nord, en particulier la Libye. L’État islamique continuera de tirer parti de l’instabilité politique de longue date dans le pays pour conquérir le territoire producteur de pétrole qui renforcera ses sources de revenus. La deuxième zone géographique est l’Afrique subsaharienne, où plusieurs groupes affiliés sont déjà actifs, y compris au Nigeria et au Kenya, deux des principales économies de la région. Et la troisième zone clé est l’Asie du Sud-Est, dont l’histoire et marquée à la fois par l’islamisme conservateur et par des groupes militants.

5 – La politique intérieure en Allemagne et en France mettra fin à la phase de lune de miel “Merkron”

Malgré la reprise économique continue, la lune de miel sera coupée court. Merkel et Macron ne pourront pas faire progresser substantiellement les réformes de l’UE en raison du dynamisme de leur politique intérieure.

6 – Les catastrophes naturelles de grande ampleur accroitront la pression sur les marchés mondiaux de l’assurance.

L’industrie s’inquiète de ce que les changements climatiques augmentent l’incidence des événements liés à l’assurance météorologique à un rythme qu’ils ne puissent absorber. Certaines des plus grandes compagnies d’assurance et de réassurance au monde ont survécu à des pertes au cours des dernières années parce qu’elles disposaient de réserves en capital suffisantes, mais cela ne sera pas le cas pour toutes en 2018. Par conséquent, les primes d’assurance et les taux de réassurance augmenteront en 2018. Il est probable que des litiges surviendront également entre les assurés et les compagnies d’assurance sur les évènements éligibles à l’indemnisation, ce qui pourrait entraîner des pressions gouvernementales sur les compagnies d’assurance. Cependant, moins d’un tiers des pertes économiques liées à des catastrophes naturelles sont assurées, de sorte que l’industrie cherchera également à élargir son marché en 2018. Une grande partie de cet effort sera réalisée par le Forum de développement des assurances, un partenariat public-privé entre les Nations Unies, la Banque mondiale et l’industrie de l’assurance pour renforcer la résilience aux catastrophes naturelles sur les marchés émergents et frontaliers en élargissant l’utilisation de l’assurance.

7 – De nouvelles réglementations verront le jour à mesure que le contrôle du pouvoir et de l’autonomie des géants américains de l’Internet atteint son paroxysme.

Ces sociétés font l’objet d’un examen attentif et approfondi par différents États, notamment les USA et l’Union Européennes. Cet examen atteindra son paroxysme en 2018, entraînant de nouvelles réglementations. Les propositions législatives cibleront les entreprises Internet dans trois domaines: leur capacité à influencer l’opinion publique à travers les publicités, leur modèle économique de banalisation des données des utilisateurs et leur pouvoir monopolistique. Au nom de la lutte contre les fakes news, les législateurs seront enclins à sévir.

8 – La hausse rapide de la demande de véhicules électriques va provoquer un pic des ventes mondiales.

En 2018, la demande mondiale de véhicules électriques atteindra son plus haut niveau à ce jour. Les ventes augmenteront de près de 50% d’une année à l’autre pour atteindre plus de 1,5 million de véhicules électriques. Les réglementations et les incitations telles que les subventions à la production ont contribué à une grande partie de la croissance des ventes et du développement des véhicules électriques ces dernières années. Mais la demande des consommateurs est maintenant le moteur de la croissance, alimentant une concurrence plus intense sur le marché. Avec cette concurrence, les constructeurs automobiles retrouveront l’esprit d’innovation pour concevoir des batteries moins coûteuses et ajouter plus de modèles de véhicules électriques à leur gamme.

9 – L’investissement étranger chinois accélèrera mais sera confronté à une résistance croissante.

En août 2017, le gouvernement chinois a publié de nouvelles lignes directrices sur les investissements à l’étranger, dans lesquelles les investissements à l’étranger ont été regroupés en trois catégories (encouragés, rétreints et interdit). Pékin soutient les investissements à l’étranger dans la catégorie « encouragée » liée à la construction de projets dans le cadre de l’initiative One Belt One Road, ceux qui s’alignent sur les intérêts stratégiques du pays et ceux qui stimulent les progrès technologiques. Dans le même temps, cependant, de nombreux gouvernements du monde entier se méfient de l’afflux d’investissements chinois dans des domaines d’intérêt stratégique au niveau local, y compris des domaines qui se chevauchent tels que la technologie et les infrastructures critiques. La Commission européenne, par exemple, a avancé une proposition pour un examen plus strict des prises de contrôle étrangères de sociétés basées dans l’UE pour des raisons de sécurité nationale. Les gouvernements du monde entier – en particulier ceux des marchés développés ayant les sociétés technologiques cibles les plus attrayantes – se trouveront en conflit direct avec les nouvelles directives chinoises sur les investissements à l’étranger, alors qu’ils cherchent à protéger les principales industries nationales. Un manque de réciprocité dans l’accès au marché chinois sera également cité par beaucoup de ces gouvernements comme une raison pour bloquer l’investissement chinois.

10 – Les progrès dans les traitements contre le cancer vont s’accélérer à un rythme sans précédent.

De nombreux développements dans différents domaines de recherche vont s’accélérer et potentiellement interagir de manière inattendue et révolutionnaire, prolongeant ainsi l’espérance de vie en bonne santé pour des millions de patients atteints de cancer dans le monde. Ainsi, 2018 pourrait enfin marquer un tournant significatif dans la lutte mondiale contre le cancer.