La Revue Squire

Invitation au voyage…


Rédigé par Arnaud Méchin le 30 Octobre 2006


Je vous détourne de vos lectures juridiques pour vous inviter à partager d'autres "horizons" vers une destination que je vous laisserai découvrir au fil des mots.

En bateau depuis Carteret, vous rejoindrez cette "dépendance", dont Saint Hélier est la capitale. Promenez-vous alors du château d'Elisabeth jusqu'au centre piétonnier. Entre Queen et King Street se succèdent magasins, pubs et autres établissements financiers. Je vous recommande d'achever votre après-midi par le marché couvert et Beresford Street où est installé le marché aux poissons. Là, vous pourrez dîner chez Atlantique Seafood. Ce restaurant, étape incontournable pour les amateurs de poisson et de fruits de mer, vous offrira, dans un cadre simple, un étal qui vous invitera à faire des folies : poisson du jour, tapas de fruits de mer, huîtres, crevettes, et autres araignées de mer. Un conseil toutefois, réservez votre table ou dépêchez-vous d'arrivez dès l'ouverture (19 heures).

Rejoignez votre voiture de location (bizarrement le volant est à droite et le frein à main à gauche) ou, pour les plus sportifs, votre vélo et dirigez-vous vers le Nord. Vous emprunterez alors les petites routes calmes et dépaysantes d'une campagne verdoyante qui invite à la quiétude. Au fil de votre balade, vous pourrez découvrir, notamment, "l'église de verre" de Lalique. Une fois sur la côte Nord, vous profiterez des paysages des baies de "Boulay" et "Bonne Nuit", où les falaises se jettent dans la mer. Poursuivez votre route vers l'ouest jusqu'au "Devil's Hole". Sous la surveillance du diable qui garde le chemin d'accès, vous apercevrez la mer s'engouffrer dans une faille de la falaise.

Sur la côte ouest de l'île, changement de paysage. Vous découvrirez une très longue et belle plage qui borde la baie de Saint Ouen. Profitez des rouleaux pour vous initier au surf ou aux nombreuses autres activités sportives. A la frontière des côtes ouest et sud, je vous recommande de contempler le coucher de soleil depuis Corbiere Point. La vue y est à ce point magique, qu'Helmut et Ingeborg, y ont fait installer un banc afin de s'abandonner plus longuement dans la beauté de ce lieu.

En poursuivant le long de la côte sud, vous atteindrez la très belle baie de Saint Brelade. Certains marins la contemplent, à tout jamais, depuis l'un des plus beaux cimetières marins du monde. A Saint Aubin, deuxième ville de l'île, vous découvrirez le charme d'un petit port de pêche que les nombreux restaurants viennent animer, le soir venu, par les éclats de rire de leurs convives.

Y-a-t-il quelques monuments à visiter ? Evidemment. Pour cela prenez, par exemple, la route en direction de la côte est et arrêtez-vous sur le site de la Hougue-Bie pour découvrir ses mégalithes néolithiques ou bien encore le château de Mont Orgueil qui se situe entre la baie de Sainte Catherine et celle de Grouville. Les paysages découverts vous rappelleront ceux de Bretagne. Dernières précisions : l'île bénéficie d'un micro climat qui lui assure un bon ensoleillement et de nombreux hôtels de luxe ou de plus simples bed and breakfast pourront vous accueillir. L'invitation au voyage s'achève ainsi, mais si toutefois notre destination vous demeure inconnue, reprenez le chemin des mots et arrêtez-vous, sur les lettres indicielles, je suis persuadé que vous trouverez le nom de cette "île fleur".





Nouveau commentaire :


A lire aussi dans la même rubrique :

Joyce Maynard - 02/03/2017



Jim Fergus - 23/09/2016


Caryl Férey - 25/08/2016


Anne Plantagenet - 15/07/2016


Boualem Sansal - 07/05/2016




1 2 3 4 5 » ... 17


Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :