La Revue Squire

Haïti existe !


Rédigé par Emdé le 25 Janvier 2014


Haïti existe ! juste pour faire mentir Haïti n'existe pas [1], titre d'un ouvrage de Christophe Wargny, qui certes date un peu, dans lequel ce dernier dresse, avec un respect et une sympathie sincères pour un peuple accablé mais digne, un constat lucide sur une situation désespérée que le tremblement de terre dévastateur et meurtrier de 2010 n'aura pas arrangée.

Cette catastrophe est le sujet du récit Le tremblement [2] de Lionel-Edouard Martin, poète et romancier. La beauté parfois terrible de ce tiers d'île solaire est célébrée avec un lyrisme panique qui rend justice également à l'amitié et à la solidarité.

Dans Maudite éducation[3], Gary Victor revit une enfance marquée par des valeurs éducatives devant lesquelles l'enfant se rebelle, un éveil violent à la sexualité, la mort brutale du père, la découverte de la lecture et de l'écriture, un grand amour perdu puis trop tard retrouvé, sur fond de religiosité confuse, dans un état injuste et corrompu.

Gouverneurs de la rosée[4] est le roman singulier d'un écrivain engagé, mort en 1945 à 38 ans après une vie de combats, laissant , outre ce beau titre, une œuvre poétique considérable. Revenu au pays, le héros mène la quête de l'eau, ressource vitale rare, surtout pour un petit peuple qui doit la disputer à quelques puissants sans scrupules. La peinture des humbles, de leur quotidien fait de presque rien, s'illumine de l'empathie profonde de l'auteur.

Dans un pays toujours en proie à un analphabétisme massif et à une misère immense, la littérature, son âme, tout comme la peinture naïve si répandue et célèbre dans le monde entier, témoignent de leur vivacité. Haïti, une traversée littéraire[5] de Louis-Philippe Dalembert et Lyonel Trouillot fait un inventaire éloquent d'auteurs étonnamment nombreux dont les ouvrages ne purent souvent paraître qu'à l'étranger, au Canada notamment, où ils étaient eux-mêmes exilés.


[1] Editions Autrement Frontières 2004,191 p.
[2] Arléa 2010, 131 p.
[3] Philippe Rey 2012, 287 p.
[4] Le Temps des Cerises 2000, 202 p.
[5] Presses Nationales d'Haïti Cultures France éditions  Philippe Rey 2010, 161p (livre CD)
 





Nouveau commentaire :


A lire aussi dans la même rubrique :

Joyce Maynard - 02/03/2017



Jim Fergus - 23/09/2016


Caryl Férey - 25/08/2016


Anne Plantagenet - 15/07/2016


Boualem Sansal - 07/05/2016




1 2 3 4 5 » ... 17


Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :