La Revue Squire

Valérie Thiré, du droit international public au droit de l’économie sociale et des mutuelles


Rédigé par Squire Patton Boggs le 19 Novembre 2012


Valérie Thiré, du droit international public au droit de l’économie sociale et des mutuelles
C’est en janvier 2011 que Valérie Thiré rejoint Squire Sanders avec Florence Cotillon, venue renforcer avec son équipe le département corporate.

Si la collaboration de longue date de Valérie et Florence, au sein du cabinet Magellan, puis Ginéstié-Magellan-Paley-Vincent, justifie ce rattachement au droit des sociétés, l’activité de Valérie n’en demeure pas moins atypique.

Titulaire d’un DEA de Droit International Économique de Paris I - Panthéon Sorbonne, Valérie avait envisagé après plusieurs mois de stage au FMI à Washington, une carrière au sein d’organisations internationales. C’est pourtant dans le privé qu’elle a débuté sa carrière en 1990 en tant que conseil juridique, pour ensuite rejoindre le Barreau de Paris en 1994.

Depuis plus de 10 ans, Valérie s’est spécialisée en droit des assurances, des mutuelles et de l’économie sociale. En 2001, l’entrée en vigueur du nouveau code de la mutualité a révolutionné ce secteur qui a dû se conformer aux nouvelles règles, nécessitant notamment de séparer les activités d’assurance de celles de prévention, d’action sociale et de gestion de réalisations sanitaires et sociales (gestion d’établissement de soin par exemple).

Jusque-là et depuis une dizaine d’années, Valérie pratiquait le droit des affaires internationales et le droit commercial avec une palette variée d’activités allant du droit de la distribution au droit bancaire en passant par le droit de l’environnement et le droit des assurances.

La réforme du secteur de la mutualité a été pour Valérie l’occasion d’assister divers acteurs de l’économie sociale, tant dans leurs opérations de restructuration (fusions, scissions et apports partiels d’actif), de transfert de portefeuille et de mise en œuvre de partenariats, que dans la conduite au quotidien de leurs activités. Dès lors, elle a acquis une connaissance pointue de ce secteur et y a noué des relations et amitiés professionnelles durables.

Valérie conseille des mutuelles et unions de mutuelles, entreprises d’assurance, institutions de prévoyance, intermédiaires d’assurance sur toute problématiques liées au droit de la mutualité et au droit des assurances, tant sur les aspects structurels que sur les aspects produits. Elle accompagne ses clients dans leurs opérations de concentration auprès de l’Autorité de la Concurrence et sur divers aspects du droit de la concurrence, les conseille en matière de relations intra-groupe, de canaux de distribution et présentation des garanties et contrats, de rémunération des intermédiaires, négociation de partenariats et contrats divers…

Si cette activité au service de l’économie sociale l’a éloignée des organisations internationales au sein desquelles elle a pensé travailler au sortir de l’université, Valérie n’en conçoit aucun regret. Sensible à la philosophie d’un secteur où prime l’investissement humain, elle y trouve toute satisfaction et sérénité.





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :