La Revue Squire

Un été a Cambridge


Rédigé par Alain Monkam le 27 Août 2008


L'été est généralement l'occasion de prendre un repos mérité après une année de labeur. Au sein du cabinet Hammonds, cette saison peut également offrir l'opportunité de poursuivre la formation continue des collaborateurs pour améliorer la qualité du service proposé à la clientèle.

C'est dans ces circonstances que j'assiste a une "summer school" de l'Université de Cambridge consistant en une introduction au droit anglais, notamment au droit social.

Fondée au 13ème siècle, Cambridge est, après Oxford, la plus ancienne université d'Angleterre. Celle-ci a servi de modèle aux universités américaines de Harvard et de Yale. Cambridge University est, en réalité, composée de 31 "colleges" prestigieux aux domaines de compétences variés (du droit au mathématiques) et dont les architectures magnifiques, typiques du moyen-âge, rivalisent entre elles. Ces colleges, peu éloignés les uns des autres, se confondent ainsi avec la tranquille et paisible Cambridge où les déplacements se font essentiellement a vélo.

Outre le souvenir de la splendide campagne anglaise, je conserverai de ce séjour de forts enseignements juridiques. J'apprends, notamment que la "Common Law" se fonde essentiellement sur la jurisprudence édictée par les juges et encore peu sur des règles écrites (mais Bruxelles veille et la transposition des directives est nécessairement écrite). Cela a introduit en droit du travail une grande souplesse dans les relations sociales qui sont régies par 4 principales grandes lois. La différence est frappante avec le droit social français, fortement encadré par un nouveau Code du travail comprenant 3652 articles (... à comparer avec les 1891 articles de l'ancien Code)!





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :