La Revue Squire

Portrait : Stéphanie Robinet-Borgomano


Rédigé par Hammonds Hausmann le 4 Septembre 2008


Collaboratrice au sein du département C&DR (Commercial & dispute resolution), Stéphanie intervient en contentieux prud’homal et commercial (recouvrement de créances, ruptures de contrat et des relations commerciales, responsabilité industrielle…), pour des secteurs d’activité aussi variés que la distribution, les franchises, l’industrie, le transport aérien…

Elle avait entamé ses études de droit tentée par une carrière de journaliste, puis prenant goût à la chose juridique s’est orientée en maîtrise vers le droit des affaires internationales. Après une année à Cologne, dans le cadre du programme Erasmus, elle a poursuivi ses études par un DEA de droit comparé à l’université de Paris Panthéon-Sorbonne.

A l’occasion de la rédaction de son mémoire de DEA elle a passé 2 mois à Berlin. Elle en garde le souvenir d’une ville fascinante où il fait bon vivre. Une capitale européenne où le coût de la vie est encore abordable, contrairement à Londres où elle a ensuite travaillé pendant 6 mois au sein d’une banque d’investissement.

Décidée à exercer dans un contexte international, où sa maîtrise des langues allemande et anglaise et sa connaissance de la culture germanique prendraient tout leur sens, Stéphanie a rejoint Hammonds Hausmann en janvier 2007 comme stagiaire, puis en octobre comme collaboratrice. Elle fait désormais partie de notre German Desk au côté de Christian Hausmann, Perrine de Coëtlogon et Ariane Dossier.

Dès qu’elle le peut Stéphanie retrouve ses origines méditerranéennes dans le midi et en Corse où entre autres activités elle s’adonne à la lecture et aux préparations culinaires que son emploi du temps parisien ne lui permet pas d’ordinaire.






Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :