La Revue Squire

Portrait : Philippe DE SAINT-BAUZEL


Rédigé par Hammonds Hausmann le 30 Mai 2007

Après plusieurs années passées auprès des équipes fiscales de cabinets d’audit internationaux Philippe a rejoint Hammonds Hausmann tout début 2004 comme associé, pour développer le département fiscal. Généraliste de formation, il s’est plus particulièrement spécialisé dans les opérations de restructuration d’entreprises au niveau français et international, les schémas d’optimisation fiscale et la gestion et le suivi de contrôles fiscaux.



Il confie qu’aucune autre branche du droit ne pouvait mieux lui convenir que la fiscalité. La matière, très technique, lui permet d’exercer logique et pragmatisme pour obtenir des résultats concrets. Ses conseils, au final, ont nécessairement une traduction financière positive (gains d’impôt à la clé) ou facilitent l’aide à la décision (estimation des risques liés aux opérations envisagées). « C’est un peu comme résoudre une énigme, et le jeu est d’autant plus piquant, que face au client ou au confrère non fiscaliste, j’ai l’impression de détenir toute les clés ; le tout étant de les utiliser intelligemment. ». En matière de contrôle fiscal, il joue les boucliers, face à une administration bien armée, mais la bataille est franche.

Pour mener à bien ses missions, une bonne connaissance des clients, de leur mode de fonctionnement, de leur activité, est essentiel. Philippe s’y emploi avec enthousiasme. Curieux de nature, il s’intéresse de près à leur métier, allant volontiers visiter sites industriels ou plates-formes de distribution. Et comme il n’aime rien moins que les relations à long terme, il cultive la convivialité, partage bons repas et bons vins, pour une estime professionnelle et amicale réciproque.

D’un naturel éclectique, Philippe ne s’intéresse pas qu’à la fiscalité et goûte pour ses loisirs à toute sorte d’activités sportives et culturelles avec tout de même un goût particulier pour la nature, les sports de mer et de montagne. Natation dans la Seine, du côté de Fontainebleau jusqu’à la mi-novembre (pour être honnête, mi-novembre c’était un exploit), surf, ski, randonnée… Et par tout temps, du 1er janvier au 31 décembre, Philippe est motard. Rien de tel pour se sentir libre et faire fi des embouteillages parisiens.

Seules entorses à ce programme, les sorties en famille avec son épouse et leurs trois petites filles : Valentine, Bertille et Eléonore.





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :