La Revue Squire

Portrait : Perrine de Coëtlogon


Rédigé par Hammonds Hausmann le 27 Mai 2008

Au sein du département Corporate, Perrine intervient en fusions et acquisition et private equity.



Titulaire d’un DESS de juristes d’affaires de Paris XI – Sceaux, d’un LL.M. de l’Université de Postdam et d’un Diplôme d’Etudes Juridiques Appliqué, mention droit allemand, de Paris X – Nanterre, elle a exercé pendant 5 ans au sein de l’équipe droit des sociétés et opérations de structure du cabinet Vivien & Juvigny avant de nous rejoindre en juin 2007.

Perrine se réjouit d’exercer aujourd’hui dans une ambiance internationale, lui permettant de pratiquer ses langues étrangères (l’anglais bien sûr, mais aussi l’allemand). Il faut dire que si elle est devenue avocate, c’est à l’origine pour trouver une application pratique à son goût des langues qu’elle ne se voyait pas cultiver sans autre objectif et en raison de l’admiration qu’elle portait à une avocate allemande polyglotte. Manifestement, ce choix s’est révélé judicieux, puisque Perrine se sent aujourd’hui parfaitement dans sa voie.

Curieuse du monde des entreprises et de la vie des sociétés, elle éprouve un réel plaisir à traiter des questions juridiques liées aux opérations de haut de bilan et à rédiger la documentation contractuelle et sociale des acquisitions ou cessions de sociétés et de branches d’activités. Même après plusieurs années d’exercice, grâce à ses clients, ses dossiers lui font toujours découvrir de nouveaux secteurs d’activité et des problèmes juridiques inédits et c’est bien l’un des principaux intérêts du métier.

Perrine est membre, aux côtés de Christian Hausmann, Ariane Dossier et Franziska Kruegel, de notre German Desk, dont le rôle est d’assister nos clients allemands en France et d’accompagner nos clients français dans leurs premiers pas outre-Rhin.

Perrine a appris l’allemand adolescente, par une immersion totale d’un an dans un lycée allemand à Munich, puis au cours de son double cursus universitaire qu’elle a terminé à Berlin. Au total deux années en Allemagne, où elle a largement appréhendé la langue et la culture germanique, mais aussi les cultures de l’Europe de l’Est. De son propre aveux, elle s’est aussi beaucoup amusée.

Aujourd’hui Perrine consacre son temps libre à sa famille et ses amis, qu’elle invite volontiers à sa table. Quand sa petite fille de 2 ans et son activité professionnelle lui en laissent le loisir, elle s’offre une petite respiration culturelle ou s’initie à l’hypnose – pour mieux convaincre l’adversaire ?





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :