La Revue Squire

Médiation franco-allemande


Rédigé par Hammonds Hausmann le 29 Décembre 2009


Le vendredi 4 décembre, une réunion s’est tenue à Hambourg pour faire le bilan du service de médiation franco-allemand après trois ans d’existence. Nous vous avions parlé dans notre Revue de juin 2006 de l’ouverture de ce service issu du partenariat entre la Chambre de Commerce de Hambourg et le CMAP de Paris.

Tout le mérite de l’organisation de cette journée revient à Karl F. Brandt, médiateur allemand et cheville ouvrière du service de médiation côté allemand (www.Brandt-Partner.biz).

L’originalité de ce service de médiation, qui s’adresse aux entreprises françaises et allemandes pouvant rencontrer des difficultés dans leurs relations industrielles ou commerciales bilatérales ou frontalières, est de proposer une liste de médiateurs biculturels et polyglottes. Pour être médiateur agréé de ce service, il faut non seulement parler les deux langues à la perfection, mais également l’anglais, car malheureusement même dans les litiges entre les entreprises françaises et allemandes, le recours à l’anglais est fréquent. Au-delà de ses compétences linguistiques, le médiateur doit avoir vécu dans les deux pays suffisamment longtemps pour être imprégné des cultures prévalant sur les deux rives du Rhin.

Même si le bilan n’est pas encore à la hauteur des attentes de 2006, il n’en demeure pas moins que les médiateurs présents tant du côté allemand que français témoignent d’une augmentation du nombre de médiations franco-allemandes, même si toutes n’étaient pas administrées par ce service bilatéral.

Parmi les nombreuses idées qui ont fusé de part et d’autre, il est envisagé d’étendre ce service à d’autres chambres de commerce, en Allemagne (Berlin, Munich, Francfort… ) et en France (Strasbourg, Mulhouse, Metz…), mais aussi en Autriche et en Suisse, voire au Luxembourg.
Il s’agit avant tout de faire la promotion de la médiation commerciale et à cette occasion de ce service franco-allemand et de mobiliser des personnalités germano-gauloises capables de drainer l’enthousiasme des entreprises des deux côtés du Rhin pour une résolution douce de leurs différends et insérer des clauses prévoyant le recours à la médiation dans leurs contrats commerciaux et les conditions générales de vente ou d’achat.

Comme de coutume, cette rencontre a été agrémentée de bonne chair et de bon vin, d’échanges amicaux et, le vendredi soir, après une visite de Hambourg et de ses installations portuaires, d’un dîner dans un café-concert, l’un des médiateurs allemands s’étant mué en chansonnier avec un brillant répertoire Piaf. Ce médiateur chantait aussi bien en français qu’en allemand et attestait ainsi de la biculture dont il a déjà été question.

Le CMAP était représentée par la charmante Mélanie Germain. Votre serviteur était là et garde un excellent souvenir de cette escapade hanséatique fort amicale, même si la pluie était durablement au rendez-vous. Je vous recommande d’attendre le printemps ou même l’été pour visiter cette belle ville de Hambourg où l’eau est omniprésente. Il s’agit toujours de la deuxième ville d’Allemagne dont le classement n’a pas changé après la réunification.

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous connecter à www.cmap.fr ou www.hk24.de/mediationscentrum.






Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :