La Revue Squire

Marginalia n°18
2014, PACTA SUNT SERVANDA ?
(Goethe, Verlaine, Duras et Cyrano de Bergerac)


Rédigé par Antoine Adeline le 24 Février 2014

18 février 2014



Ça chauffe à Bangui, au Mali, en Syrie, et à Kiev aussi. L’économie mondiale est en convalescence prolongée. L’Occident déclinant, pour préserver sa sécurité, passe des pactes faustiens avec la technique et les algorithmes. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ? Dangereux paradoxe…Coucou à mon agent traitant de la NSA. Le nouveau pape François a du pain sur la planche pour ramener sur terre la paix entre des hommes de mauvaise volonté. «Nun sag, wie hast du's mit der Religion ?»[1]. En France, l’année 2013 a été rude. Not enough business as usual, chômage en hausse, impôts en hausse, déficits en hausse, promesses en hausse, Président qui…baisse. Mais le 31 décembre 2013, à 20H, coup de théâtre lors des vœux présidentiels. «Il y a un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde» (de Gaulle).
 

COUP DE ‘AU THÉÂTRE CE SOIR’

Un constat lucide «Stabiliser, c’est ce que nous avons fait, ne suffit pas…les premiers résultats sont là, ils sont encore trop fragiles…sans les entreprises il ne peut y avoir de créations d’emplois dans la durée…C'est sur l'offre qu'il faut agir ». Il faut que la France « produise plus, produise mieux ». Après « le temps de l’amour, le temps des copains et de l’aventure », François, hardi, ouvre l’ère du « grand compromis social », du « socialisme de l’offre ». Un Rocard sinon rien… 30 ans de perdus ? « On se dit qu´à vingt ans /On est le roi du monde / Et qu´éternellement / Il y aura dans nos yeux / Tout le ciel bleu…».

Des ambitions fortes et une volonté de fer « Il faut avancer vite, y compris sur la réduction de la dépense publique. Ce que nous visons c'est de redonner confiance aux Français… Notre objectif, c'est d'accélérer la reprise. 1 % est tenable, mais il faut améliorer substantiellement la perspective 2015-2017…C'est toute la force du pacte…». JO de Sotchi obligent, contre le chômage le Premier ministre veut aller « plus loin, plus vite, plus fort ». Mais attention à ne pas aller trop loin… 360 degrés, c’est le retour à la case départ.

Savoir raison garder Vous êtes inquiets ? Après la chienlit, le renard libéral va-t-il entrer dans le poulailler France ? Dieu soit ‘Loué’, François Hollande est rassurant : « Je ne suis pas gagné par le libéralisme ». Jean-Marc Ayrault est formel : « Il n’y aura pas de grand soir fiscal ». Ouf, tout le monde respire, même si nous allons encore y laisser des plumes. L’équipe France est de retour, surtout le XV. Au rugby on avance par l’arrière.

Le ‘pacte de responsabilité’ doit remettre le pays sur les rails. « Le principe du pacte est simple: moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur les activités des entreprises ». L’allègement des charges des entreprises doit être financé par de nouvelles économies. En contrepartie, « des objectifs chiffrés d’embauches, d’insertion des jeunes, de travail des seniors, de qualité des emplois, de formation, de négociation sur les rémunérations mais aussi de modernisation du dialogue social ». L’ensemble sera contrôlé par un ‘Observatoire des contreparties’. Un ‘Conseil stratégique de la dépense publique’ évaluera mensuellement les programmes de réalisation des économies structurelles. Bon courage aux observateurs et aux conseillers qui vont devoir trouver 50 milliards d'euros d'économies supplémentaires entre 2015 et 2017 ! ‘Alea jacta est’.

RE ENGINEERING

Collectivités locales « La création récente de 13 métropoles n’est qu’un prélude… Notre organisation territoriale devra être revue pour en finir avec les enchevêtrements, les doublons et les confusions de compétences ». Les dotations des collectivités territoriales varieront « en fonction de leurs efforts d’intégration ». ‘Plurimae leges pessima respublica’.[2]

Sécurité sociale et santé La lutte contre « la multiplication des prescriptions, la consommation excessive de médicaments…et les fraudes et abus » sera implacable. ‘Vae victis’. Education « Des mesures d’une ampleur inédite » seront présentées pour rendre plus attractifs les postes d'enseignants dans l'éducation prioritaire. Dans les IUFM, avec les ‘ABCD de l’égalité’, distribution de Guronsan, d’ABCdaires, de détecteurs de troubles de l’apprentissage et de métaux. ‘Si vis pacem para bellum'.[3]

Politique d’intégration  Un nouveau ‘Délégué interministériel à l'égalité républicaine et à l'intégration’ va tenter de mettre en œuvre, sur le ‘socle républicain’,[4] 28 mesures touchant à l’école, à l’emploi et à la santé. La parole est à la défiance. Beaucoup de réchauffé, le terrain est miné et gare à la fracture du socle, elle libère le gaz de pschitt. En février 2013 le conseiller d’État Tuot avait remis à Matignon un rapport beaucoup plus ambitieux sur la ‘Refondation de la politique d’intégration‘. Enarque promotion Diderot, ce n’est pas un fataliste, mais un fonceur. Son rapport brasse généreusement le «changement de paradigme», «vivre ensemble égalitaire», «faire de l'en commun», «production de possibles», «laïcité inclusive», «faire société commune», «nouvelle forme d’universalité au bénéfice de tous», «dynamiques plurielles de la société», «Faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples», «Nous Inclusif et Solidaire»…

Le NIS et le galimatias [5] ne sont pas exclusifs d’une certaine naïveté.[6] «L’enjeu de la politique à mener, réside dans le fait de se doter d’un ‘projet de société’ inscrivant la France dans un processus reconnaissant l’atout que représentent sa diversité culturelle et les apports multiples dont elle veut être le creuset et dans un processus de réduction des inégalités sociales et de solidarité nationale envers les catégories sociales les plus précaires, les plus victimes de la mondialisation économique»...On reprend sa respiration…La multiplication des solécismes ne peut conjurer la triste réalité du bilan globalement négatif des politiques d’intégration. «De nos jours la parole est devenue flottante, comme les devises» (Chraibi). Valéry disait que la syntaxe est une faculté de l’âme.

La Justice du XXI e siècle  Pariant sur ‘l'intelligence collective’, Aimé Césaire et Saint John Presse, la garde des sceaux a lancé un grand débat sur «La justice du XXIe siècle», prélude à une réforme annoncée ‘Com’ « la plus ambitieuse depuis 1958» ! Au terme de 10 mois de travail, des acteurs du monde judiciaire ont accouché de 268 propositions. Qui dit mieux ? Dans la lutte contre la lenteur de la Justice, le Conseil d’État a placé la barre très haut. Plus rapide que le TGV Nantes-Paris, il a franchi le Mur du son. Aidés par un greffe bionique, les sages du Palais royal n’ont mis que quelques heures pour infirmer la décision du Tribunal administratif, validant l'arrêté préfectoral d'interdiction du spectacle de Dieudonné M’bala M’bala à Nantes. Les joies du référé-liberté-liberté-chérie. Nous n’avons rien à envier à la célérité de la justice chinoise, vantée en son temps par Madame Royal.
 

ACCÉLÉRER LA REFONDATION DE LA SIMPLIFICATION DE LA MODERNISATION

L’action c’est bien, mais il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions; ne pas lésiner sur l’analyse, le débat, la synthèse, le consensus, la prospective. On dénombre aujourd’hui 594 Comités, Commissions, Haute Autorités, Observatoires ou autres Conseils stratégiques, des instances plus ou moins consultatives ou délibératives, et plus ou moins rattachées à des ministères ou au gouvernement.

L’Observatoire de la laïcité’ observe la laïcité, ‘l’Observatoire de l’alimentation’ observe l’alimentation. Les 47 membres du ‘Haut Conseil à la vie associative’ se sont réunis à 47 reprises en 2012. Le ‘Conseil national de l’aide aux victimes’ ne s’est réuni qu’une fois depuis 2010. Honneur au petit dernier, le ‘Conseil stratégique de la dépense publique,’ mis en place le 23 janvier. Dans les tuyaux, un ‘Observatoire des contreparties’ veillera à ce que les entreprises jouent le jeu du ‘pacte de responsabilité,’ et le ‘Conseil de l’attractivité’ valorisera les atouts français auprès des investisseurs étrangers. Le ‘Conseil de simplification,’ chargé d’élaguer dans le maquis administratif, aura-t-il le courage de se faire hara-kiri ?

Quid d’un ‘Grand Conseil’ de représentants élus pour « faire de l’en commun au bénéfice de tous » ? Un ‘Comité Restreint’ de 20 sages se chargerait de mettre en œuvre les résolutions du ‘Grand Conseil’. On appellerait ce ‘Grand Conseil’ ‘Assemblée Nationale’, et le ‘Comité Restreint’, ‘gouvernement’. Bernanos disait: «La force et la faiblesse des dictateurs est d’avoir fait un pacte avec le désespoir des peuples».[7] Hélas, c’est aussi vrai de certains démocrates.

La multiplication des pactes et des ‘QUANGO’ (pour reprendre l’acronyme anglais [8]), tantôt fantasme de cogestion, tantôt simulacre de ‘démocratie participative’ ou pilotage techno-bureaucratique, masque mal le délitement du contrat social. Des pactes, des pactes, oui mais des l’eusses tu cru ! FH a été clair, il faut accélérer. En 2014, nous allons passer la vitesse supérieure, la première, peut-être même la seconde ! Peu sensibles aux audaces de ce programme titanesque, la cour des comptes et Moodys continuent à faire la moue. Chacun dans sa vie personnelle peut traverser des épreuves. C'est le cas de Marianne, de la France, ce sont des moments douloureux…

 

‘PACTA SUNT SERVANDA?’

Faut-il respecter sa parole ? «On lie les bœufs par les cornes et les hommes par les paroles». A Loysel disait aussi : «En mariage trompe qui peut». La politique c’est un PACS renégocié tous les 5 ans. Du coté des théologiens, méfiance: «Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c’est le trône de Dieu; ni par la terre, parce que c’est son marchepied; ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu. Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin». (Matthieu 5 :34-37). Pour St Thomas: «Au nom de la fidélité on doit payer ce que l’on a promis ». Les juristes ne sont pas en reste.

Les privatistes connaissent le consensualisme et l’article 1134 du code civil : «Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi». Les publicistes préfèrent le ‘fait du Prince’ et la théorie de l'imprévision.[9] Les internationalistes invoqueront la ‘Clausula rebus sic stantibus'. [10] Du coté des anglois, les ‘Implied terms’ permettent aux cocontractants de mettre fin au contrat en cas d’événements rendant l’exécution particulièrement difficile pour une partie.[11] En 1956, la Chambre des Lords a consacré le principe de «frustration» comme règle objective du droit des contrats.[12]
Sans même parler de la force majeure ou des clauses de ‘hardship’, beaucoup d’échappatoires donc pour revenir sur les belles paroles, les pactes comme histoire,[13] les pactes ‘Corn flakes’[14] ou de fer, blanc. «Amitié de cours, foi de renard et société de loups » (Chamfort). Yolanda Cristina Gigliotti est aussi désabusée: «Caramels, bonbons et chocolat. Merci, pas pour moi. Mais tu peux bien les offrir à une autre qui aime le vent et le parfum des roses. Moi, les mots tendres enrobés de douceur se posent sur ma bouche, mais jamais sur mon cœur…Paroles, paroles, paroles».

 

ANNIVERSAIRES ET COMMÉMORATIONS

Sous les projecteurs de l’histoire en 2014

Le centenaire de la 1ère guerre mondiale et le 70ème anniversaire de la victoire sur le nazisme bien sûr. Le 6 juin, sur Sword, Omaha, Utah, Juno, nous honorerons des libérateurs héroïques. Sarajevo le 28 juin 1914 c'est moins clair. Au-delà du nationalisme, de l’ethnocentrisme, il faut cultiver le ‘Nous Inclusif et Solidaire.’ N’oublions pas: 14 Auguste est proclamé empereur; En Chine, la famine rend les paysans anthropophages. 614 Promulgation de l'édit de Clotaire II sur l’administration publique (déjà la refondation !); Les armées perses de Chosroès II dirigées par le général Charbaraz pillent Jérusalem. 814 Mort de Charlemagne et début du règne de Louis le Pieux; Omourtag succède à Kroum comme khan des Bulgares. 1114 Début de la rédaction de l’'Historia ecclesiastica’ d'Orderic Vital; Alp Arslan, émir d'Alep, est assassiné par son eunuque Loulou. 1214 Bataille de Bouvines et naissance de Saint-Louis; Le roi de Ghaznî Taj-ud-din Yildiz est chassé par le chah du Khârezm Ala ad-Din Muhammad. 1314 Le grand maître de l'ordre des Templiers, J de Molay est brûlé sur l'ordre de Philippe le Bel; Début du règne de Amda Seyon Ier, roi d’Éthiopie. 1514 Décès d’Anne de Bretagne, Claude de France épouse François de Valois; Début du règne de Saïd, khan Djaghataïde, au Mogholistan. Deux aphorismes pour renforcer les « dynamiques plurielles »: الحياة صحراء جملها امرأة («La vie est un désert dont la femme est le chameau»),Ad augusta per angusta’ («Vers de grandes choses par des voies étroites»).

Flashback, il y a 50 ans
La culture et la pensée française brillent Sartre refuse le prix Nobel et Chagall décore le plafond de l'Opéra Garnier. Fondation du Théâtre du Soleil et palme d’or à Cannes pour « Les parapluie de Cherbourg ». Parution des « Mots », du «Ravissement de Lol V. Stein» (Duras) et d’essais célèbres toujours d’actualité e.g. «Parlez-vous franglais» (Étiemble), «Proust et les signes» (Deleuze), «Le consciencisme; Philosophie et idéologie pour la décolonisation et le développement» (Nkrumah).[15] Avec «Les Héritiers» (Bourdieu et Passeron), les sciences sociales entament leur OPA sur les Humanités, la Rhétorique et la critique littéraire. 50 ans plus tard, infatigables, les rentiers de PB continuent de propager la bonne parole[16], labourent le champ et exploitent le filon.[17] Des géants disparaissent Macarthur, Nehru, Hoover, Porter, Fleming, et Thorez, 007 du PCF. Un bon cru cinématographique’’Prima della rivoluzione’, ‘Le Journal d'une femme de chambre’, The Servant’, ‘Dr. Strangelove’,La Nuit de l'iguane,’Gertrud’, ‘My Fair Lady’. Heureusement, la relève est assurée par les quinquas classe ‘64’ Happy birthday Mesdames et Messieurs Dillon, Crowe, Bellucci, Bruni-Tedeschi, Dalle, Binoche, Lemercier, Poelvoorde, Dupontel, Delarue, Pujadas. Sans oublier Paul Landers, guitariste biélorusse du groupe allemand Rammstein ; Zbigniew Chlebowski, économiste polonais; Salizhan Sharipov, spationaute ouzbek; ‘El Yiyo’ (José Cubero Sanchez), matador espagnol ; Rocco Siffredi, acteur italien (le 4 mai 1964) et Jean-François Copé (le 5 mai 1964), homme politique français qui n’aime pas se mettre ‘à poils’.

 

PAUL, MARCELINE, MARGUERITE ET CYRANO

Sur le ravissement de Lol V Trierweiler, Julie Stretter, ou le coming out social-démocrate de François Richardson, loin des polémiques hypocrites, du voyeurisme, des paparazzis, prenons de la hauteur :

« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant /D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même / Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. // Car elle me comprend, et mon cœur transparent / Pour elle seule, hélas! cesse d'être un problème /Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême, / Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant. // Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore. / Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore, / Comme ceux des aimés que la vie exila. // Son regard est pareil au regard des statues, / Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a / L'inflexion des voix chères qui se sont tues. » (P Verlaine, ‘Mon rêve familier’)

« J'ai voulu ce matin te rapporter des roses / Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes / Que les nœuds trop serrés n'ont pu les contenir // Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées / Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées / Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir // La vague en a paru rouge et comme enflammée / Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée.../ Respires-en sur moi l'odorant souvenir » (M Desbordes-Valmore, ‘Les roses de Saadi ‘).   

« Ne le plaignez pas trop: il a vécu sans pactes, Libre dans sa pensée autant que dans ses actes » (E Rostand, ‘Cyrano de Bergerac’, le Comte de Guiche à propos de Cyrano).

Le pacte de la liberté.



[1] «Eh bien, dis-moi, comment fais-tu avec la religion ?» (Goethe, Faust).
[2] Plus les lois sont nombreuses, pire est l’Etat.’
[3] ‘Qui veut la paix prépare la guerre’.
[4] C’est quoi exactement le ‘socle républicain’ ?
[5] «’Faire société commune’ dans ces conditions ne présuppose pas que ce qui fait le commun soit prédéterminé, pré-établi par la société majoritaire et ses élites mais au contraire soit le fruit d'un processus à la fois ascendant et descendant, fait de coopérations, de compromis, d'apprentissages réciproques, de confrontations pour in fine constituer le commun comme nouvelle forme d'universalité au bénéfice de tous » (extrait du rapport Tuot).
[6] Le rapport s'attaque à la circulaire Chatel du 27 mars 2011 qui aurait le tort de se fonder  sur une approche de la laïcité «orthodoxe ou néo-républicaine attachée à rappeler de façon descendante et universelle ses principes". Les auteurs proposent de se rallier à "une conception inclusive et libérale de la laïcité, sensible à la fois aux contextes et aux conséquences de sa mise en pratique". Pas de chance, l’orthodoxie et le libéralisme viennent se nicher jusque dans la laïcité !
[7] Bernanos, « Nous autres français », 1939.
[8] «Quasi non-governmental organisations».
[9] Conseil d'État 30 mars 1916, ‘ Compagnie générale d'éclairage de Bordeaux. S'agissant du droit privé, la  Cour de cassation  a rejeté cette théorie de l’imprévision dans son célèbre arrêt du 6 mars 1876, dit ‘Canal de Craponne’.
[10] C’est-à-dire «Les choses demeurant en l'état ». Les dispositions du traité ou du contrat restent applicables à la condition que les circonstances essentielles qui ont justifié la conclusion de ces actes demeurent en l'état et que leur changement n'altère pas radicalement les obligations initialement acceptées.
[11] “Taylor v. Caldwell”, (1863, 3 B & S 826).
[12] L’exécution du contrat ne peut être exigée si les circonstances ne sont plus les mêmes que lors de sa conclusion (« Davis Contractors ltd v. Fareham Urban District Council », 1956).
[13] Le pacte commissoire est un contrat de gage ou une clause, par lequel le créancier devient conventionnellement propriétaire de la chose gagée, si le débiteur ne paie pas au terme fixé.
[14] Le pacte ‘Briand-Kellogg’ (1928), prévoyait la renonciation à la guerre en tant qu'instrument politique.
[15] 2014, c’est aussi le centenaire de la mort de Déroulède. Ardent partisan de la Revanche après la défaite de 1870, il brocardait la politique coloniale de Jules Ferry: «J’ai perdu deux sœurs ; vous me donnez vingt domestiques». Raymond Cartier avait une formule choc: «La Corrèze avant le Zambèze». François Hollande, ex député-maire de Tulle et africain dans l’âme, aura une fois de plus réussi la synthèse.   
[16] Deux réfractaires, Crozier et Boudon, viennent de tirer leur révérence.
[17] Bourdieu à propos de ses recherches sur Flaubert et Manet: «Je pense que ce qui m’y a conduit, c’est la logique normale de mon travail et, en particulier, la recherche de la compréhension du processus de genèse d’un champ. Dans le cas de Flaubert et de Manet je pense que ce sont des personnages qui doivent être considérés comme des champs » (Entretien France culture, 1987). "J'avais un ami, sympathique, mais un peu sociologue..." (Louis Guilloux).

 





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :