La Revue Squire

« Les obstacles à la médiation » : séminaire sur l’intégration des techniques de négociation raisonnée et du processus de la médiation


Rédigé par Christian Hausmann le 24 Juillet 2009

Le CMAP, cette année, a tenu son séminaire à Saint-Paul de Vence



« Les obstacles à la médiation » : séminaire sur l’intégration des techniques de négociation raisonnée et du processus de la médiation
Pendant trois jours, des médiateurs aguerris se sont rencontrés à Saint-Paul de Vence pour travailler sur « Les obstacles à la médiation » . Ce séminaire sur l’intégration des techniques de négociation raisonnée et du processus de la médiation, était animé par Dominique Bourcheix, médiatrice et enseignante bien connue au Canada et plus particulièrement dans la Belle Province.

Ces travaux ont consisté en des présentations sur les freins et obstacles au développement de la médiation avec un éclairage comparé entre les pratiques nord-américaines et européennes, s’agissant de l’Europe continentale, la Grande-Bretagne étant toujours un cas à part.

Aux présentations et débats ont succédé des exercices et jeux de rôle, tant en matière de négociation que de médiation. Les participants, un quart de centaine, étaient issus du monde judiciaire (anciens juges consulaires), de l’entreprise, du barreau, mais également de la société civile.

Nous avons travaillé sur le processus de la médiation en mettant en valeur (i) l’échange d’information, (ii) le relationnel entre les parties avec sa charge émotionnelle, (iii) les valeurs et différences culturelles, (iv) les intérêts divergents mais aussi complémentaires et enfin (v) les contraintes structurelles de la médiation (économiques, financières…). Ce n’est qu’après avoir complété ce processus que la recherche de solution(s), sous l’égide bienveillante du médiateur, peut commencer. Suivent alors des réunions plénières, coupée par des apartés si besoin est, d’intenses négociations directes, voire indirectes, pour aboutir dans la plupart des cas à une ou plusieurs solutions originales, sans nécessairement de concessions réciproques.

S’agissant d’une matière non juridique où le droit n’est pas dominant, même s’il reste en arrière fond, notamment en ce qui concerne l’efficacité de l’accord de fin de médiation ou de la transaction, le processus de médiation est un exercice original où la formation permanente et la pratique durable sont, pour ce qui est des médiateurs, la clé de l’efficacité et du succès. L’apprentissage de la négociation raisonnée permet de rendre service aux parties qui choisissent ce mode alternatif ou plutôt approprié pour résoudre leurs différends.

Il est remarquable que les mêmes techniques de médiation, à partir de la négociation raisonnée et de la psychologie (PNL) s’appliquent dans tous les conflits, qu’ils soient commerciaux, familiaux, dans les prisons, dans le domaine de la construction, etc., alors que nous connaissons de grandes différences, notamment en matière de procédure civile, pénale, administrative, dans une moindre mesure commerciale, mais également en ce qui concerne le droit substantiel, dans la résolution des litiges par la voie judiciaire ou arbitrale.

La médiation s’impose déjà comme le mode approprié de résolution des différends par excellence et continuera à progresser, nous en sommes convaincus.

Merci au CMAP d’avoir organisé cette réunion en tous points excellente. Merci Sophie et Bernadette !





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :