La Revue Squire

Inauguration du Centre François Jacob de l’Institut Pasteur


Rédigé par Christian Hausmann le 18 Décembre 2012


Plusieurs avocats de Squire Sanders ont été conviés, le 14 novembre, à l’inauguration du Centre François Jacob (nouveau centre de recherche de l’Institut Pasteur sur les maladies émergentes édifié sur le campus, rue du Docteur Roux) par le Président en exercice. Le point d’orgue de cette cérémonie était le discours de François Hollande bien rythmé et optimiste pour ce qui est de la situation de la recherche médicale en France et du soutien indéfectible du gouvernement qui engage une politique de décloisonnement entre la recherche privée, universitaire et celle des fondations, comme l’Institut Pasteur ou l’Institut Curie. « La France, parce qu’elle est la France, doit regarder au-delà d’elle-même. », « Les virus ne connaissent pas les frontières », ce qui justifie que la recherche du vivant soit internationale et collaborative. François Hollande faisait allusion au rapport Gallois (partie sur la compétitivité) qui insiste sur la recherche et le maintien de son excellence en France (5ème partie - 2 : la politique de recherche).

2.600 pasteuriens travaillent sur le campus du Docteur Roux et le réseau international est riche de 34 instituts Pasteur.

Clôturons ce témoignage par une note artistique. Fabrice Hyber (cf. Supplément Art Press du numéro 393 octobre 2012, version bilingue) a bénévolement décoré les cinq étages des murs de l’ascenseur du nouveau Centre avec « Sans gêne », une œuvre gigantesque sur céramique de 18 mètres de haut et 8,20 mètres de large, soit près de 150m². Vous pouvez vous familiariser avec l’œuvre débridée de Hyber au MAC/VAL de Vitry-sur-Seine (Prototypes d’Objets en Fonctionnement – POF, jusqu’au 20 janvier 2013), au Palais de Tokyo (Matières Premières, jusqu’au 11 février) et à la Fondation Maeght (Essentiel, Peintures Homéopathiques, jusqu’au 6 janvier 2013). Laissez-vous donc tenter par un périple ludique qui vous mène de Vitry sur Seine, au Palais de Tokyo dans le XVIème et à Saint Paul de Vence. Il est remarquable que les œuvres contemporaines d’un artiste soient exposées dans quatre lieux à la fois en France.





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :