La Revue Squire

En février, Paris fut la capitale des modes alternatifs de règlement des litiges


Rédigé par Christian Hausmann le 25 Mars 2014


Se sont tenues, quasiment simultanément, la 17ème journée de l’arbitrage international de l’IBA (17th Annual IBA International Arbitration Day) à la Mutualité et la 9ème compétition internationale de médiation de la CCI.

Après une réception à l’hôtel de ville le 13 février, les congressistes IBA (plus de 800) ont achevé leur première soirée sur une péniche qui a failli couler vu l’affluence. Le lendemain, ils ont débattu des obligations des avocats en arbitrage international dans le contexte de la nouvelle directive sur la représentation des parties (IBA Guidelines on Party Representation). Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter cette nouvelle directive dont l’utilité nous paraît, comme à d’autres, sujette à caution (IBA Guidelines on Party Representation in International Arbitration: Adding clarity or confusion?). Quoi qu’il en soit, ce qui importe aux congressistes même sceptiques (arbitres internationaux en activité, apprentis, débutants, candidats et prétendants au statut d’arbitre) est le networking et de passer un séjour agréable à Paris. Les hôteliers s’en réjouissent.

Le lendemain, 15 février, se sont tenus, toujours à Paris, le Young’s Practitioners Symposium de l’IBA et le symposium du LCIA (The London Court of International Arbitration) sur l’arbitrage international à l’hôtel Westin, rue de Castiglione. Ce rassemblement d’arbitres et d’avocats conseil du monde entier a fait briller les ors de la place de Paris, toujours capitale mondiale de l’arbitrage et bientôt de la médiation. Les congressistes que nous avons interviewés le dimanche accusaient le coup de la fatigue et des excès d’alcool, mais étaient ravis de leur séjour.

Le LCIA, dont il vient d’être question, concurrent hors catégorie de l’ICC, mais aussi anglais que l’AAA est américain, s’internationalise. Son assemblée vient de désigner un praticien hollandais, Jacomijn van Haersolte-van Hof, comme le nouveau directeur général, poste qui, à ce jour, avait toujours été occupé par un british.

La 9ème Compétition Internationale de la Médiation Commerciale, organisée par la ICC, a réunie plus de 50 équipes avec des juges et arbitres du monde entier, parmi lesquels le narrateur et un canadien français venu exprès de Gjoa Haven, petite bourgade du pays des Inuits à l’extrême nord. La finale s’est tenue le 14 février à la Maison du Barreau, l’équipe gagnante vient de l’Université de Ludwig-Maximilian de Munich, devant l’équipe de Monash University (Australie), l’équipe de l’Université de Maastricht, participant pour la première fois, a fini à la troisième place, et celle de Bucerius Law School de Hambourg, une autre équipe allemande, décidément, a fini quatrième. Faut-il rappeler que l’École de droit de Bucerius fait partie de la seule université privée d’Allemagne ?





Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :