La Revue Squire

Distribution automobile et réparateurs indépendants


Rédigé par Guillaume Taillandier & Patrick Thomas le 15 Octobre 2007

Deux ans après avoir ouvert son enquête sur le secteur de la distribution automobile, la Commission vient de clore le dossier en rendant obligatoires les engagements que les quatre groupes poursuivis (DaimlerChrysler, Toyota, Fiat et Opel) ont proposés 6 mois auparavant.




Les engagements pris individuellement par chacun des constructeurs sont relativement similaires et concernent trois éléments :

- Tout d’abord ils garantissent une qualité similaire de traitement de l’information entre les informations fournies aux réparateurs agréés et celles fournies aux indépendants. Cela suppose notamment que les réparateurs indépendants reçoivent l’information dans des formats exploitables et dans les mêmes délais que les réparateurs agréés.

- Ensuite, les constructeurs s’engagent à mettre leurs informations techniques à la disposition des réparateurs dans des formats et à des coûts adaptés à leur utilisation.

- Enfin, les constructeurs s’engagent à ne plus faire d’utilisation « abusive » du considérant 26 du règlement d’exemption qui leur permet en principe de ne pas divulguer les informations
relatives aux fonctions anti-vol et à celles limitant les performances des systèmes de sécurité électroniques du véhicule.

En d’autres termes, les constructeurs vont devoir surmonter les contraintes techniques pour se mettre en conformité avec les règles de concurrence. Leurs engagements sont valables jusqu’en mai 2010, date d’expiration du règlement d’exemption applicable au secteur de l’automobile. D’ici là, en revanche, le règlement n° 715/2007 du Parlement et du Conseil relatif aux émissions des véhicules, lequel impose aux constructeurs automobiles l’obligation de fournir aux opérateurs indépendants un accès normalisé et sans restriction aux informations techniques concernant la réparation de leurs véhicules, sera entré en vigueur.






1.Posté par jean ludovic basset le 11/12/2007 22:46
sauf que le règlement 715/2007 ne concerne que le parc des nouveaux vehicules (type approval - technical regulation). Un non renouvellement du règlement d'exemption ou la non création de toute autre règlementation spécifique au secteur en ce sens serait donc catastrophique pour les opérateurs indépendants du marché secondaire, du moins jusqu'à ce que les véhicule concernés par le Règlement 715/2007 ne composent la majeure partie du parc automobile, ce qui devrait etre le cas vers 2020...

Nouveau commentaire :



Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :