La Revue Squire

Couverture du risque politique


Rédigé par Aurélie Musset le 30 Mai 2006


La garantie des investissements étrangers COFACE a été récemment modifiée.

La couverture du risque politique peut désormais être individualisée. Auparavant, elle englobait le risque de non-transfert, l’expropriation, les guerres et émeutes. Désormais, il est possible de ne couvrir qu’un seul de ces risques.

La couverture du risque d’expropriation peut inclure les cas de résiliation d’une concession.

Autre innovation importante : les banques finançant les investissements étrangers peuvent s’assurer même si l’investisseur ne le souhaite pas : les deux couvertures sont donc indépendantes.






Vous souhaitez recevoir nos articles par mail, saisissez ci-dessous votre adresse mail :
















Rester Connecté
Rss
LinkedIn
Twitter




Si vous souhaitez recevoir par email, dès leur mise en ligne, tous les articles publiés sur La Revue, saisissez ici votre adresse :